Le laxisme des états nous a conduits à la faillite

Le nœud du problème n'est même pas les taxes, car il est normal que l'état soit finance par des taxes, mais jusqu'à maintenant, toutefois avant la mondialisation le système fonctionnait, à peu prés, car le chômage était raisonnable et les salaires disons, honnêtes. Ou la situation se corse, c'est quand l'état ne peut plus emprunter à l'œil au prés de la banque de France. Mais on l'oblige à emprunter avec intérêt auprès des banques privées. Autre problème, mais qui n'est pas nouveau les technocrates ne savent pas gérer un budget et ils sont constamment en dépassement. Dans le privé un dépassement de budget doit être justifié par un cas de force majeure, pratiquement, devant le conseil d'administration. De plus, logiquement on emprunte pas pour payer de charges courantes, car dans ce cas cela signifie que la société est en difficulté, or l'état le fait. Normalement l'emprunt se fait pour des investissements. Sur le plan de nos entreprises la mondialisation a été pensée par les investisseurs donc des financiers mais pas des gestionnaires, donc on a ouvert les frontières aux capitaux qui se sont dispersés dans le monde entier, mais il n'a pas été fait de réciprocité sur les exigences qui auraient du être mises en place au niveau des normes de production et de fabrication afin que la concurrence soit équitable. Résultat des courses nos entreprises prennent un bouillon, par dit on manque de compétitivité ! Ensuite on continue avec la finance, qui sans régulation s'est affranchie des banques et sur le modèle anglo-saxon a fait prospérer des fonds d'investissement qui sont venus investir dans l'économie traditionnelle, une aubaine de trésorerie pour les entreprises, mais non, bien au contraire, car la logique d'un financier c'est de faire du profit à cours terme et d'être très liquide donc de pouvoir reprendre ses capitaux quand il le décide et d'imposer son taux de rendement, qui est généralement supérieur et de beaucoup à ce que peut donner l'entreprise. En plus ce rendement est touché sous forme de dividendes et donc ne profite en rien à l'entreprise qui s'appauvrit au cours des années, jusqu'à ce que le fonds enlève ses fonds quand sa rentabilité n'est plus assurée. L'entreprise est donc en faillite=licenciement qui a par ailleurs commencé avant car pour honorer la demande de rentabilité du fonds, l'entreprise licencie une partir du personnel pour diminuer ses charges.

Donc au final, les entreprises ferment, moins de cotisants pour les charges sociales aussi bien chez les employeurs que les employés et le système s'effondre, Pour en rajouter une couche, les revenus de la finance ne sont soumis à aucun prélèvement obligatoire ou si peu. Fin de l’histoire !

D.SORY

 

Les peuples demandent des comptes aux états

Nous sommes dans le libéralisme et par conséquent les actionnaires fixent les règles du jeu dans nos sociétés et dans toutes nos économies pour que les dividendes soient les plus gros possibles au détriment des sociétés elles-mêmes et de leur personnel.

 

Les états avec leurs gouvernants et leurs cours ne se soucient plus de leurs budgets depuis qu’ils peuvent emprunter sans contrôle sur des marchés financiers internationaux et spéculatifs. Ils ont oublié une seule chose que connaît bien l’épicier du coin, c’est qu’une dette cela se rembourse !!!! Avec intérêts ou sans !!!!

 

Partant de ce principe et considérant l’état comme une société par actions dont le capital est variable mais fixé tous les ans par le budget national ou européen, nous citoyens français et européens exigeons plus de transparence sur les comptes de « notre société ». À quel titre, mais en qualité d’actionnaires de par nos impôts !!!!

 

Afin d’éviter les dérives auxquelles nous assistons aujourd’hui dans la gestion de l’argent public et dans la gestion des structures de l’état et des états, nous citoyens européens voulons être auditeurs des dépenses publiques et de leurs imputations, en qualité d’actionnaire majoritaire.

 

Dans quelle société SA ou SARL aurait-on toléré d’arriver à un déficit de 1600 milliards d’euros ?? Dans quelle société le PDG serait resté 5 ans à la tête de l’entreprise avec un bilan pareil ? Nous sommes en plein libéralisme et la règle du jeu est le profit ou au minimum l’équilibre des comptes, preuve d’une gestion saine. Messieurs les Présidents, Messieurs les Ministres vous avez adhéré à ce mode de gestion et l’avez même prôné, je crois. En conséquence, nous actionnaires citoyens, constatons un abus de biens sociaux et une utilisation non-conforme des fonds à vous confiés. La cour des comptes, dont l’objectivité et l’impartialité a été mise en doute récemment, tenant lieu en l’occurrence de « commissaire aux comptes » a de multiples fois attiré votre attention sur des errements dans votre gestion.

 

Vous n’avez tenu aucun compte de ces remarques, vraisemblablement plus douces qu’elles n’auraient du être face à de telles erreurs de gestion.

 

Quelque soit votre appartenance politique, gauche, droite votre laxisme et votre incompétence sont identiques, vous dormez sur les bancs de nos assemblées et dans vos ministères après multes ripailles aux frais de la princesse.

 

Pour conclure, nous actionnaires de l’état ou des états, constitués en assemblée générale, vous licencions, Messieurs les Présidents et Ministres, sénateurs et députés, pour faute lourde avec effet immédiat dans l’attente de poursuites ultérieures sur les conséquences pécuniaires de votre mauvaise et dangereuse gestion !!! Car vous êtes comme dans toute société responsable de votre gestion devant les actionnaires !!!!

 

Quel est l’actionnaire qui pourra admettre une telle incurie !!! Le pire, c’est que je suis persuadé que vous n’avez même pas la notion ou un soupçon de conscience de votre responsabilité !!!!!!!!!!!

 

Vous allez me dire, pour votre défense, que les agences de notations vous ont donné un « AAA+ », mais nous actionnaires n’avons que faire de « AAAAAAAAAAAAAAAAA » à perte de vue quand nos « états sociétés » sont en pertes. Nous avons donné mandat pour une gestion « en bon père de famille ». Nous ne vous avons pas demandé de nous endetter sans nous consulter en signant des traites à perte de vue sur la banque des aveugles !!!! Et d’ailleurs, j’espère que ces emprunts ont servi à accomplir quelques investissements ? NON !! Vous avez fait comme aux USA ou en Afrique, dont on se moquait, il y a quelques années, vous avez emprunté pour payer vos fonctionnaires ?? Donc, Messieurs vous avez fait la même chose que ceux que vous traitiez de République Bananière !!!Bravo !!

 

Je crois que votre cas, après plainte des actionnaires, relève du :

Grand

Universel

International

Libre

Loyal

Objectif

TRIBUNAL

Indépendant de

Notre

Etat citoyen

 

 

Rappelez-vous 1789, il y a des dates dans l’histoire qui ont une fâcheuse tendance à se répéter!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

 

D.SORY

 

 

 

 

 

 

Météo Cannes