La démocratie numérique en remplacement de l’oligarchie

Je pense qu’il faut adapter les institutions et les soulager de certaines tâches qui pourraient être prises en charge par la communauté de citoyens. Cela permettrait d’une part que cette communauté ait un droit de regard direct sur la politique pratiquée par nos élus mais aussi qu’elle puisse intervenir directement sur les grandes questions mettant en péril la Nation et la société qui la compose.

L’avènement des nouvelles technologies peut nous aider en ce sens. En effet, quoi de plus simple de remplacer la carte d’électeur par un code électeur doublé d’un code individuel secret ou mettre à contribution la biométrie pour l’identification de chaque électeur !

Le double avantage de ce système est de soulager la charge de travail de nos politiques députés, sénateurs, maires, etc.) puisque les citoyens pourront être consultés à souhait par voie référendaire locale, nationale voire internationale, par exemple pour l’Europe. Cela permettra de diminuer le nombre de ces élus (surtout les stroumpfs dormeurs de l’assemblée nationale, du sénat et du parlement européen) et donc de diminuer d’autant les budgets des collectivités territoriales et les budgets européens et nationaux. Les citoyens pourraient ainsi être amenés à donner leur point de vue sur la politique agricole de l’Europe, sur la légitimité d’une guerre que le Président voudrait engager, etc. L’organisation et la gestion de l’Etat se trouveront assumées de façon démocratique, les citoyens pouvant être regroupés selon leurs compétences en commissions.

Cela implique une réforme complète de l’état (nombre de ministères et d’administrations) et une modification du statut des deux chambres et de leur fonctionnement. On pourrait imaginer que les députés ne soient que des techniciens de haut niveau capables d’apporter leurs compétences (agricoles, informatiques, scientifiques, économiques, etc.) dans la mise en place de projets intéressants la communauté concernée. Dans un premier temps, il serait tout à fait envisageable de diminuer les effectifs actuels de moitié.

La réalisation technique d’un tel procédé sera facile à mettre en place puisque chaque citoyen dispose d’un téléphone portable en France.

 

Le référendum gaullien pour tous et à la portée de tous enfin réalisé à moindres frais pour le bien de la Nation et des citoyens !

 

 

Ce modèle est adaptable dans tous les pays et même en Afrique où la culture du portable s’est développée à une vitesse considérable !

 

La science au service du citoyen.

 

D.SORY

 

Météo Cannes