Le sabordage des politiques en Occident

Dans tout l’occident les politiques se sabordent au détriment de leurs populations, le bateau coule et les capitaines sautent à l’eau avant tout le monde, bousculent et écrasent les femmes et les enfants pour sauver leur triste peau qui sent déjà la charogne car la gangrène les tient. Les USA et leurs valets européens mettent le monde à feu et à sang, sachant qu’ils ne maitrisent rien, que la finance les tient en esclavage et qu’ils ne peuvent rien y faire sauf mordre la main de leurs maitres jusqu’au sang, mais nos politiques ont-ils un tel courage ? Que nenni, loin s’en faut ! Leurs peuples grondent mais ils ne les écoutent pas et vont même à l’encontre de la sagesse qui voudrait qu’ils respectent la sagesse populaire, loin de là, ils excitent la vindicte au détriment du bon sens. Ils interdisent l’expression de la colère de ce peuple en bâillonnant le droit de manifester pour une juste cause, cela juste pour soutenir une ethnie, certes détentrice des cordons de la bourse, mais quand même, nous voilà revenu au tribalisme africain que les occidentaux critiquent tant mais utilisent si bien quand il s’agit de leurs intérêts. D’autres mentent sans vergogne accusant leurs anciens ennemis de l’est de tous leurs maux, dont ils sont pourtant les seuls responsables. Certains en plein désespoir de cause n’ont d’autre solution que de pousser à une guerre mondiale, qui vraisemblablement les ferait disparaitre de la surface de cette terre.

 

Gouvernants de l’occident, qui que vous soyez, vous ne serez jamais Néron, dont la puissance dépassait largement la vôtre. Ils ne vous restent que le choix d’éviter votre chute par un compromis de paix avec les autres peuples de la terre. Gouvernants de France, soyez vigi-lants, à bâillonner le peuple et le maintenir dans un état d’insécurité, d’injustice et de ségré-gation communautaire constant peu l’amener à des débordements qui peuvent vous sub-merger et faire l’effet d’une bombe, tel 1789, qui vous exploserait à la face. Je ne parle pas de votre perte de crédibilité aux yeux du peuple pour vols et dols commis au détriment de la communauté qui vous a « élu » mais ne vous a pas donné mandat pour l’escroquer.

 

Confiant dans la nature humaine en générale qui comme un troupeau se débarrasse des brebis galeuses, se débarrassera des mauvaises graines qui nous gouverne. Je garde espoir pour l’avenir de nos populations et l’établissement d’un ordre nouveau, pas mondial mais respectant la souveraineté de chaque état. Vive l’avenir ! vivons en bonne entente avec les BRICS et L’Afrique, continent de sagesse !

 

D.SORY

 

Météo Cannes