Vue du monde

Nous sommes dans la troisième guerre mondiale et bien qu'elle ne soit pas militaire mais économique, elle fera tout autant de victimes si ce n'est plus.

En ce qui concerne l'Afrique, la France a durant les 20 dernières années délaissé ce continent où elle était très appréciée malgré son passé colonial. Par voie de conséquence l'Europe a elle aussi raté le coche. Cela a permis à la Chine de se placer comme partenaire économique du continent.

C'est une ineptie en soi car c'est une zone (l'Afrique) qui devait faire partie de notre espace géoéconomique, de par sa proximité et l'histoire culturelle commune des peuples européens et africains.

Ajoutez à cela les dernières crises politiques dans lesquelles la France a fait preuve d'ingérence dans la vie politique des états africains, en Libye et en Côte d'Ivoire avec une rare violence, ne peut que nous éloigner du but de rapprochement qui serait de bon aloi en ces temps difficiles. Le résultat obtenu est une francophobie de la plupart des africains actuellement.

La crise financière passant là dessus, il sera très difficile de ressouder les morceaux et pour l'instant aucun de nos politiques ne sait faire, si tant est qu’ils n’aient jamais su!!!

L’Afrique, selon moi, est le dernier continent ayant une possibilité d’avoir un développement indépendant et innovant. Du point de vue économique elle possède toutes les richesses de son sous sol, du point de vue agricole elle peut s’auto suffire par la mutualisation des productions. Sur le plan financier elle dispose de grandes ressources qu’actuellement elle ne réinvestit pas sur le continent, l’inversion de cette tendance lui permettra une plus grande liberté d’action. L’aspect politique est à construire complètement car dépendant de structures extérieures au continent et inadaptées à la culture et à la sagesse africaine. (http://www52.jimdo.com/app/s3e1fc6909bddc317/p54c9165c0161c522/ )

En ce qui concerne l’Europe, et les USA, j’appellerais cela la chute de l’empire romain par un ultralibéralisme suicidaire que ces deux continents ont eux-mêmes mis en place en supprimant la séparation bien raisonnée, mis en place à la fin de la deuxième guerre mondiale, entre les banques d’affaires et les banques de dépôts. Sans compter le manque de volonté politique de maitriser et de réguler les lobbies financiers, l’Europe continue de se tirer une balle dans le pied en légiférant sur des obligations qui n’ont pas été tenues jusqu’à maintenant, avec sa règle d’or à inscrire dans la constitution des états. Cette Europe n’existe d’ailleurs pas, sauf sur le papier, elle ne dispose d’aucune politique, économique, sociale, de défense, d’affaires étrangères, commune. De plus les peuples des états ne sont pas associés aux projets de cette Europe virtuelle.

Un autre problème majeur pour les états européens, c’est que nos hommes politiques n’ont pas la compétence suffisante pour faire face aux marchés financiers. Aux USA la planche à billets tourne et les effets sont moins visibles qu’en Europe où ils sont catastrophiques. Les réunions se succèdent sans qu’aucune décision fondamentale ne soit prise.

Ce même ultralibéralisme a permis à la Chine de se positionner sur tous les marchés, puisqu’aucune règle ne régit la concurrence et le commerce. Le fait que la Chine accède aux marchés n’a rien de choquant en soi et c’est normal, c’est la manière par laquelle elle y arrive qui aurait du attirer notre méfiance.

 

 

L’Afrique, le continent de demain, le sauveur du monde, a un rôle primordial a joué dans un futur très proche. Ce continent est pollué de l’extérieur mais pas beaucoup de l’intérieur car il a gardé ses racines culturelles qu’il ne doit surtout pas perdre et dont il doit prendre le plus grand soin.

Berceau de l’humanité, l’Afrique est probablement le continent qui peut faire basculer la perversion qui envahit le monde. Durant la seconde guerre mondiale la libération de l’Europe occidentale est partie de Brazzaville et du Maghreb.

Pour ce faire le continent doit fédérer ses ressources économiques, sociales et politiques. Pour éviter les pressions ce projet de fédération peut prendre jour via une structure externe au continent tout en restant en contact avec les populations locales et les élites sur place.

D.SORY

 

Météo Cannes