Des clivages sans fondements

Gauche ou droite, certains et surtout nos médias et nos politiques essaient encore lamentablement de nous vendre leurs salades alors qu’ils sont incapables et ne veulent pas rétablir la paix sociale et l’économie de leurs concitoyens.

Voleurs de gauche, voleurs de droite, députés voyous de gauche, ministres pourris de droite, quelle importance pour le citoyen.

Amérique, Europe, Afrique, des continents dont les populations sont de plus en plus soumises à pression par les mêmes que précédemment, soumis docilement aux lobbies financiers qui dépècent les campagnes et spéculent sur les denrées alimentaires.

Les Brics, un espoir ! Mais l’espoir fait vivre mais ne guérit pas. Bref, quoique l’on en dise et au point où nous en sommes, pourquoi ne pas soutenir ceux là plutôt que ceux qui nous ont déjà exploité. Au moment de la guerre froide le jeu ne consistait il pas à choisir et changer de camp au gré de son vouloir. Au moins on garde un semblant de souveraineté !

Ces clivages, qui reviennent sans cesse dans l’histoire de nos continents, confortant l’adage évoqué par De La Fontaine « que la raison du plus fort est toujours la meilleure », le mot raison étant dans le sens des raisons du plus fort…., ne devraient ils pas être abolis par ceux qui en sont victimes.


Afrique lève toi !


Amérique soulève toi !


Europe réveille toi !


Ne peut-il y avoir une communication directe entre les peuples qui permette de court-circuiter ces politiques ?

 

Un régime politique démocratique, basé sur une constitution établie par les citoyens et non par nos députés et sénateurs ventripotents qui ne représentent qu’eux-mêmes et leurs intérêts personnels ou ceux des lobbies qui les sponsorisent, ne peut il être établi par ces mêmes peuples ?

Les clivages n’existent pas, ils sont des chimères créées par ceux qui veulent nous réduire en esclavage. Le monde est plein de clivages qui ne sont que des vues de l’esprit qu’ils soient ethniques, politiques et économiques.


D.SORY

 

Météo Cannes